Le ministère des affaires étrangères rend un rapport concernant la rencontre Trump – Xi

24

Le Parlement a invité aujourd’hui le ministère des affaires étrangères, la commission ministérielle des affaires continentales et le Bureau de la sécurité nationale à faire un rapport sur la rencontre entre le président américain Donald Trump et le président chinois Xi Jinping et sur les éventuelles mesures de réponse à prendre. Le vice-ministre des affaires étrangères Lee Chen-jan [李澄然], a déclaré à cette occasion que la partie américaine avait déjà fourni un rapport synthétique sur cette rencontre le 10 avril.

 

Il a ajouté que dans ce rapport, Xi Jinping a effectivement évoqué la question de Taïwan lors de la rencontre à huis clos avec le président Trump. Néanmoins, cette intervention est restée très courte et la partie américaine s’en est tenue à sa position habituelle basée sur le Taïwan Relations Act qui définit les relations taiwano-américaines. Selon Lee, Taïwan n’a pas été une monnaie d’échange secrète lors des discussions.

 

Dans son rapport, le ministère des affaires étrangères a mis l’accent sur trois éléments. Tout d’abord le fait que Taïwan a fait l’objet de discussions et qu’aucune surprise n’en est ressortie. Ensuite, au fait que les frappes américaines en Syrie ont largement conduit à réduire l’importance accordée à la rencontre des deux présidents par les médias. Enfin, la partie américaine n’a pas réagi à l’invitation de la partie chinoise de redéfinir les relations bilatérales sur un mode de « nouvelles relations entre grandes puissances », ce qui montre que les Etats-Unis restent prudents vis-à-vis de ce sujet. De son côté, le vice-président de la commission des affaires continentales n’écarte pas la possibilité d’un ajournement de la vente d’armement américain très attendue à Taïwan ou d’une modification de la liste des armes solicitées en raison des pressions de Pékin.