Le palais présidentiel s’engage à ne pas évacuer de force les aborigènes faisant un sit-in sur le boulevard Ketagalan

29

Certains aborigènes mécontents du projet des réglementations sur la définition des territoires traditionnels conduisent un sit-in devant le palais présidentiel depuis le 23 février dernier. Au fil du temps, les manifestants y ont installé des pièces d’art bloquant parfois la circulation. Dans le but de faciliter le trafic au coeur de Taipei, la police a procédé aujourd’hui au déplacement de ces oeuvres d’art jusqu’aux trottoirs. De son côté, le Palais présidentiel a précisé qu’il ne procèdera pas à une évacuation de force de ces manifestants même s’il s’agit d’un rassemblement sans autorisation.