Pour les futures relations interdétroit, il faudra remplacer la brutalité par des notions innovantes

23

Lors d’une interview récente, la présidente de la République Tsai Ing-wen (蔡英文) a évoqué le futur développement des relations entre Taiwan et la Chine en formulant « une nouvelle situation, un nouveau questionnement et un nouveau modèle ». Aujourd’hui, en célébrant les trente ans des échanges interdétroit, la commission ministérielle des affaires continentales a réitéré sa position vis-à-vis de Pékin. Dans le cadre d’un colloque organisé à cette occasion, le vice-président de la commission Lin Cheng-yi (林正義) a avancé que la compréhension et le respect mutuel ainsi que l’absence de toute condition préalable sont indispensables pour le dialogue interdétroit. Par ailleurs, il a appelé au remplacement des propos brutaux par des notions innovantes. Lin Cheng-yi a ajouté qu’en réalité, les contacts entre les organismes responsables des relations interdétroit n’ont pas été suspendus à cause des nouvelles tensions interdétroit. Néanmoins, ils sont menés à un rang inférieur.