Un haut gradé militaire à Mazu suspecté d’être impliqué dans un cas d’espionnage

24

Un général de division de l’armée de terre nommé Hsieh Chia-kang (謝嘉康) a été entendu la nuit dernière pour espionnage présumé. Après l’interrogatoire, il a été remis en liberté conditionnelle en échange d’une caution de 100 000 dollars taiwanais, soit un peu plus de 3 000 euros. Les enquêteurs suspectent qu’il a fourni des renseignements militaires secrets à la partie chinoise. Aujourd’hui, les députés ont fait part de leur préoccupation vis-à-vis de ce dossier sensible en demandant à l’armée de renforcer sa protection des renseignements confidentiels.

 

Le député démocrate Luo Chih-cheng (羅致政) a averti que les dossiers d’espionnage interdétroit pourraient dissuader la vente d’armes performantes américaines à Taiwan : « Les Etats-Unis refusent la vente d’armes sensibles à Taiwan ou se montrent réticents pour ce type d’affaire. L’une des principales raisons de ce refus est la protection insuffisante des secrets par la partie taiwanaise. Certains de nos haut-gradés auraient fourni des renseignements militaires importants à l’autre rive du détroit. Nous devons corriger cette faille, faute de quoi, si un fournisseur d’armement aussi important que les Etats-Unis refuse de nous vendre des armes hautement performantes, ce sera une perte considérable pour la défense nationale de Taiwan. »

 

Le général de division Hsieh Chia-kang est actuellement le commandant adjoint de la défense de l’île de Kinmen. Son dossier inquiète les autorités sécuritaires d’autant plus que par le passé, il a été le commandant de la division des missiles.