Les appels à la création d’un ministère des affaires maritimes et océaniques se multiplient

42

Aujourd’hui, 8 juin, c’est la Journée mondiale de l’Océan. A ce titre, plusieurs associations et groupes environnementaux se sont rassemblés devant le siège du gouvernement aujourd’hui pour tenir une conférence de presse visant à exhorter le gouvernement à créer un organisme gouvernemental spécialisé dans la gestion des affaires maritimes le plus rapidement possible pour résoudre notamment la crise des dauphins blancs de Chine menacés d’extinction.

 

Chen Bing-heng (陳秉亨) président d’une alliance de protection des dauphins blancs chinois, a surtout souligné la nécessité de mieux encadrer les activités liées à la pêcherie en unifiant les normes par la création d’un ministère afin d’assurer la protection des animaux marins : « Souvent, nous constatons que les dauphins blancs de Chine meurent, pris au piège des filets dans lesquels ils se retrouvent coincés. L’utilisation des filets maillants est interdit par certaines zones pour la pêche côtière mais cela reste légal dans la plupart des collectivités locales. Il nous faut un organisme d’un niveau supérieur qui gère les affaires de manière interministérielle pour aider les pêcheurs à trouver de nouvelles issues. »

 

Les groupes environnementaux souhaitent que la mise en place d’un tel organisme spécialisé central permette de préserver l’océan, de lutter contre la pollution marine et en même temps de gérer durablement la pêcherie.

 

 

Rappelons que plusieurs députés ont lancé un appel commun similaire hier, demandant au gouvernement d’établir sans délai un ministère des affaires maritimes ainsi que l’adoption d’une loi fondamentale relative aux affaires maritimes.