Taiwan veut mettre l’accent sur les besoins de ses partenaires dans sa politique vers le Sud

20

La réussite de la nouvelle politique vers le sud engagée par le gouvernement depuis un an réside dans le prise en compte des besoins des pays ciblés par Taiwan vers ces marchés. C’est ce qu’a expliqué aujourd’hui Tsai Yun-chung (蔡允中), négociateur en chef du Bureau gouvernemental des négociations commerciales, lors d’une interview accordée à RTI.

 

Pour Tsai Yun-chung (蔡允中), c’est même la différence primordiale avec la politique vers le sud qu’avait mise en place Taiwan en 1993, sous l’égide de l’ancien Président Lee Teng-hui qui avait alors mis l’accent principal sur les exportations des produits taiwanais : « Nous devons observer tout d’abord quels sont les besoins de nos pays partenaires pour pouvoir leur proposer des coopérations basées sur les choses qu’ils veulent et qu’ils y trouvent leur intérêt. C’est pourquoi, nous devons connaître quels sont leurs besoins en premier lieu. Ensuite, il nous faut donc pouvoir les satisfaire mais, par dessus tout, nous devons chercher en même temps nos propres intérêts (…) Voilà ce que nous désignons par notre nouvelle politique vers le Sud. »

 

Tsai Yun-chung a également précisé que le gouvernement a déjà mis en place quelques 210 indicateurs clés de performance (ICP) dans le but d’évaluer les mesures qui pourront apporter le plus à l’économie taiwanaise dans le cadre de cette nouvelle politique vers le Sud en espérant que la population puisse en constater les fruits dans un futur proche.