Taïwan doit s’internationaliser davantage selon le maire adjoint Charles Lin

19

Le maire adjoint de Taipei Charles Lin [林欽榮], interrogé ce matin par Radio Taïwan International, a expliqué les mesures mises en place par la municipalité dans le cadre de la nouvelle politique vers le sud. Il a souligné à ce titre que le maire Ko Wen-je a mené une délégation au mois de mars de cette année en Malaisie, en Thaïlande et en Inde pour des coopérations dans le domaine du tourisme, de la culture, de l’industrie et de l’éducation avec d’excellents résultats.

 

Ces résultats incluent la signature d’un mémorandum de compréhension avec la fondation culturelle de Bangkok et l’envoi réciproque de designers dans la ville partenaire, ainsi que la signature de trois mémorandums de coopération avec l’Etat malais de Selangor. En outre, dix bourses d’étude ont été accordées à l’université de technologie de l’Inde. Charles Lin a précisé que ces domaines sont les points forts de Taipei mais que le maire souhaite également se concentrer sur le domaine médical dans la mesure où Taïwan possède l’un des meilleurs systèmes médicaux au monde. Les ressources médicales et le tourisme médical sont selon lui des domaines à développer.

 

Quant à la situation diplomatique complexe de Taïwan, le maire adjoint considère que la priorité de Taïwan est de s’internationaliser : « Nous pensons qu’il faut établir une équipe nationale sur le même principe que dans une compétition sportive. La capitale et les différentes municipalités doivent se partager le travail et conduire des opérations conjointes. Nous ne ferons pas seulement du commerce avec les pays de la nouvelle politique vers le sud mais nous deviendrons amis sur le long terme. Nos échanges s’étendront au domaine de la culture, du tourisme, de l’industrie, mais aussi au niveau des talents et de la population. Taipei ne doit pas se dérober devant ses responsabilités et doit promouvoir au maximum tout cela. »