La réforme de l’infrastructure fait enfin l’objet d’un consensus au sein du Parlement

31

Après deux jours de consultation et bien qu’il reste encore de nombreux points clés à discuter, la réforme sur l’infrastructure a enfin fait l’objet d’un certain consensus au sein du Parlement. A l’origine de ce consensus, la décision du parti démocrate progressiste de diviser la réforme en deux étapes.

 

Ainsi, prévu pour une durée initiale de 8 ans avec un budget de 890 milliards de NTD, le projet se fera en deux étapes de quatre ans pour un budget total de 840 milliards (24,2 milliards d’euros), comme l’a expliqué le porte-parole du gouvernement Hsu Kuo-yung [徐國勇] : « La seconde étape ne dépassera pas un budget de 420 milliards et s’étendra sur quatre ans. Cela fait donc deux fois quatre ans avec à chaque fois 420 milliards de budget, le tout sous les mêmes conditions règlementaires. Du point de vue du gouvernement, cet enchaînement d’une première étape avec 420 milliards puis d’une seconde avec cette même somme ne posera pas d’obstacle à la progression des constructions ».

 

La proposition devrait ainsi être votée ce soir en troisième lecture au cours de la dernière session extraordinaire et ne nécessite plus que quelques procédures finales.