Le gouvernement salue l’établissement du centre administratif de Reporters sans frontières à Taiwan

38
Logo de Reporters sans frontières (photo d'archive)

Reporters sans frontières, une association indépendante internationale qui défend la liberté de la presse, a tenu aujourd’hui une conférence annonçant la création officielle de son centre administratif en Asie. Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières, a justifié le choix de Taiwan pour accueillir son premier centre en Asie par le fait que l’île est le mieux classé en terme de liberté de la presse de la région. Toujours lors de cette conférence de presse, Christophe Deloire n’a pas hésité à rappeler que son association avait décerné le prix de la liberté d’expression à Liu Xiaobo, six années avant que ce dernier reçoive le titre du Prix nobel de la paix.

 

Christophe Deloire invite toutes les nations à se préoccuper de la situation des prisonniers politiques en Chine : « Nous pouvons dire sans aucun doute que Liu Xiaobo a été assassiné par insuffisance de suivi médical. Nous regrettons profondément la faiblesse de la majorité des pays démocratiques qui n’ont pas exercé assez de pression sur les autorités chinoises pour faire libérer à temps Liu Xiaobo. Il est capital quenous obtenions le plus vite possible la libération de son épouse Liu Xia. Nous ne pouvons pas voir un échec se rajouter à un échec déjà vécu, autrement, ce sera non seulement l’échec des citoyens chinois mais également celui de la démocratie. » Reporters sans frontières avait choisi le 7 avril de cette année, soit l’occasion de la toute première journée taiwanaise de la liberté d’expression, pour annoncer avoir choisi Taiwan pour accueillir son centre administratif en Asie.