Quatre bombardiers chinois de nouveau dans l’espace aérien taïwanais

34

Le porte parole de la présidence Huang Chong-yan (黃重諺) a aujourd’hui déclaré que le ministère de la défense surveillait de très près l’espace aérien du pays et les mouvements des bombardiers chinois. Il a ajouté que tous les préparatifs en vue d’une attaque éventuelle avaient été faits et qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter.

Le ministère de la Défense a aujourd’hui indiqué que quatre bombardiers chinois de type Xi’an H-6 sont ce matin passés au sud de la Zone d’Identification de Défense Aérienne taïwanaise (ADIZ) pour un exercice militaire. Après être passés par le détroit de Bashi entre la pointe sud de Taiwan et l’île de Y’ami aux Philippines, les bombardiers se sont engagés dans le détroit de Miyako, au sud d’Okinawa, puis sont retournés à leur base d’origine dans le sud de la Chine. Conformément aux réglementations, l’armée taïwanaise a envoyé des avions et des vaisseaux pour surveiller la zone et se prémunir contre toute incursion sur son territoire.

Jeudi dernier, le gouvernement japonais avait annoncé que huit bombardiers chinois Xi’an H-6, ainsi qu’un avion cargo Y-8 et un avion espion Y-8 avaient circulé dans le détroit entre Taiwan et les Philippines et effectué un tour de l’île. Le ministère de la Défense taïwanais avait confirmé cette information et indiqué qu’il surveillait de près son espace aérien, signifiant qu’il n’y avait aucune raison de s’alarmer.