Taiwan déconseille toute menace militaire à la Chine populaire

33

Ces derniers jours Pékin a envoyé à plusieurs reprises des bombardiers  survoler des espaces aériens à proximité de Taiwan. Ces opérations ont été qualifiées de provocation militaire par la commission ministérielle des affaires continentales de Taiwan. Aujourd’hui, lors d’une interview, Chang Hsiao-yueh (張小月), présidente de cette commission, a avancé que les menaces militaires n’aident en rien le développement des relations entre les deux rives du détroit de Taiwan. Selon elle, les relations interdétroit doivent être basées sur les intérêts des populations des deux rives. Voici les précisions de Chang Hsiao-yueh : « Quelle que soit leur forme, aucune menace militaire n’aura une portée positive sur les relations interdétroit car c’est de la paix dont nous avons besoin et non d’un conflit. Nous souhaitons une relation coopérative et non une opposition. » Chang Hsiao-yueh a poursuivi en déclarant qu’il existait assurément des différences de vision fondamentales entre les deux rives, mais qu’il était d’autant plus important de continuer le dialogue.