Ubike espère investir le marché des transports publics vietnamiens

37

Il y a quelques jours a pris fin au Viet Nam une foire de produits taïwanais organisée par Taitra. Le salon a attiré environ 24 000 visiteurs et a généré la signature de contrats pour une valeur totale de 27 millions de dollars américains. Huang Chih-Fang (黃志芳), directeur de Taitra, a souligné que le Viet Nam était le deuxième pays au monde après Taïwan en nombre de scooters et que le gouvernement local voulait s’engager dans une démarche de protection de l’environnement. Pour Ubike et son système de gestion informatisé, de grandes opportunités s’ouvriront donc prochainement dans les grandes villes du Viet Nam.

Le chef de gestion de Ubike, Su Sheng-hsiung (蘇聖雄) a déclaré que la compagnie s’était déjà très bien implantée à Taiwan et dans la province chinoise du Fujian et que le moment était venu d’investir aussi le marché du sud-est asiatique. Aussi la volonté actuelle du Viet Nam d’investir dans un système de vélos publics tombait à pic selon lui. Voici ce qu’a déclaré Su Sheng-hsiung qui évoquait la ville de Hô-Chi-Minh-Ville : « C’est une ville qui commence à se développer en tant que ville internationale. Son métro sera achevé dans deux ans. Une fois qu’elle disposera du métro, d’un système de bus et d’un système de vélos publics, on pourra dire qu’elle s’est bien développée. A Taipei, les vélos publics avaient été introduits bien après la construction du métro et le système avait par conséquent eu des difficultés à décoller. Mais si dès le début le Viet Nam introduit les vélos publics dans ses projets, alors on peut commencer à le faire maintenant ».

Su Sheng-hsiung estime que 200 stations de vélos publics pourraient être implantées à Hô-Chi-Minh-Ville, ce qui représente une affaire de plus de 10 millions de dollars américains.