Date butoir fixée pour retirer les œufs contaminés des étagères

60

Les autorités taïwanaises ont travaillé pendant tout le week-end pour détecter les œufs contaminés à l’insecticide fipronil. Dimanche à midi, le nombre d’œufs retirés des étagères à Taiwan s’élevait à 1,4 million. Les œufs contaminés ont été découverts à Taiwan quand les autorités ont effectué des contrôles localisés suite au scandale des œufs contaminés en Europe. Suite à cette découverte, les officiels taïwanais ont fait diligence pour inspecter les 1400 fermes à œufs du pays en 5 jours. Ces vérifications ont révélé que 44 fermes comportaient des œufs contaminés. A l’heure actuelle, des forces spéciales sont en train de retrouver la trace des œufs qui proviennent de ces 44 fermes pour les retirer des étagères.

Les autorités ont annoncé aujourd’hui qu’une date butoir avait été fixée pour tous les acteurs de la chaîne agro-alimentaire afin de retirer les œufs contaminés de la vente. Wang Chun-shu (王忠恕), un officiel de la commission des affaires agricoles, a expliqué :  « Vous devez vous débarrasser des œufs avant ce soir 18h. Nous allons faire des inspections. Nous espérons que les entreprises feront le ménage elles-mêmes. Nous voulons que les œufs soient retirés le plus vite possible des étagères et nous punirons si nécessaire, en accord avec la loi de protection des consommateurs. Nous voulons que cela soit fait aujourd’hui, de façon à ce qu’il n’y ait plus d’œufs infectés au fipronil sur les étagères. »

Les entreprises qui ne retireront pas les œufs infectés avant la date butoir pourraient faire face à des amendes allant de 60 000 dollars taïwanais à 1,5 millions de dollars taïwanais (soit entre 1600 et 41 000 euros).

L’usage du fipronil, un pesticide agricole, est interdit à Taiwan aussi bien pour les animaux que pour les produits animaux destinés à la consommation. On pense que les fermiers ont volontairement omis de retirer les volailles des poulaillers avant de répandre l’insecticide, ce afin de réduire les coûts.

Quant aux inquiétudes concernant le prix des œufs, les autorités ont indiqué que jusqu’à maintenant les prix restaient stables. Cela s’explique par la chute de la demande, liée à l’inquiétude des consommateurs. On s’inquiète toutefois à cause de la rentrée scolaire qui aura lieu la semaine prochaine, car elle pourrait marquer une augmentation sensible de la demande en œufs.