Le Parti au pouvoir taïwanais réfute toute ingérence dans la politique du Cambodge

17

Début septembre, un journal cambodgien a indiqué que certains « extrémistes » du parti démocrate progressiste taïwanais tentent de renverser le gouvernement cambodgien à travers des coopérations avec Kem Sokha, dirigeant de l’opposition. A la suite de ce reportage, de plus en plus d’hommes d’affaires taïwanais sur place ont publié des articles dans les journaux locaux dans le but de clarifier leur position. Le porte-parole du DPP, Wang Min-sheng (王閔生), a expliqué la situation ce mardi en précisant que le problème est déjà réglé : « Le secrétaire général de notre parti Hong Yao-fu (洪耀福) avait immédiatement écrit une lettre en mandarin et en anglais à l’association générale des hommes d’affaires taïwanais dans le but d’expliquer que le DPP ne s’ingérera jamais dans la politique d’un autre pays. Nos clarifications ont été comprises par le gouvernement cambodgien. Par conséquent, ce dossier est déjà réglé de manière satisfaisante. » Le parti au pouvoir taïwanais a invité le gouvernement cambodgien à mieux traiter les ressortissants taïwanais sur place qui contribuent au développement économique du pays.