Tsai Ing-wen reçoit les jeunes « ambassadeurs de Taïwan »

45

Aujourd’hui, la chef de l’Etat a rencontré les participants du programme d’échange des « Jeunes ambassadeurs de Taïwan (ROC) », qui vise à développer les liens et la compréhension entre les pays d’Asie du Sud et du Sud-est et Taïwan grâce aux enfants biculturels. Parmi eux figurent par exemple Lai Ying-chie [賴英傑], une bilingue mandarin-indonésien de l’université nationale Chengchi et Shi Feng-kai [石鳳凱], bilingue mandarin-thaïlandais de l’université Nationale de Taipei. La présidente a fait part de son espoir de voir ces ambassadeurs contribuer à la construction d’un pont d’échange permettant une meilleure compréhension mutuelle entre Taïwan et les pays visés par la nouvelle politique vers le sud.

 

Tsai Ing-wen estime que ces voyages d’échange permettront aux jeunes de créer des liens affectifs avec les pays visités et de les rendre plus curieux de la culture locale ou du développement de ces nations tout en leur offrant de nouvelles perspectives de travail : « Je pense que nous devons tous conserver un certain enthousiasme pour le monde extérieur et continuer, quelle que soit notre position sociale, d’agir comme un ambassadeur pour Taïwan. Dix personnes, cela représente 10 ponts, 100 personnes, cela fait 100 ponts. Tout le monde peut devenir un pont d’échange entre le monde et Taïwan et c’est là ma plus profonde attente pour chacun. » Dans le cadre de ce programme d’échange, 75 jeunes ont reçu une formation de 4 semaines avant d’effectuer un séjour de 10 jours dans des pays de l’Asie du Sud et du Sud-est en août dernier.