Trois alliés diplomatiques plaident en faveur de Taïwan à l’ONU

20

Les débats généraux de la 72e édition de l’Assemblée générale des Nations Unies battent leur plein à New York où l’agenda du mercredi 20 septembre prévoyait les discours de 39 chefs d’Etat et dirigeants comme Shinzo Abe et Theresa May, les premiers ministres japonais et britannique.

 

Les représentants de quatre alliés de Taïwan ont également prononcé leur discours, parmi lesquels le Président paraguayen Horacio Manuel Cartes, le roi Mswati III du Swaziland et le Président Baron Divavesi Waqa de Nauru qui ont tous trois défendu les intérêts de Taïwan et plaidé pour que l’ONU travaille à trouver une manière appropriée pour que l’île participe aux organisations de la communauté internationale et que les 23 millions de Taïwanais soient considérés comme il se doit.

 

Les débats généraux se poursuivent à New York jusqu’au 25 septembre prochain et d’autres alliés de Taïwan doivent encore prendre la parole à leur tour. L’année dernière, 13 alliés insulaires avaient ouvertement plaidé en faveur de Taïwan à l’Assemblée générale de l’ONU.