15 nations ont évoqué la cause taïwanaise lors de la 72e édition de l’Assemblée générale de l’ONU

54

Les débats généraux de la 72e édition de l’Assemblée générale des Nations Unies viennent de se conclure à New York. Cette année, 15 alliés diplomatiques se sont levés pour défendre la présence internationale de Taïwan. La porte-parole de la diplomatie Eleanor Wang (Wang Pei-ling 王珮玲) a détaillé que les alliés ont abordé les trois principales réclamations de Taïwan : « Nos alliés diplomatiques ont exprimé leur soutien et apporté leur assistance conformément à leur propres considérations dans le dossier de la participation de Taïwan à l’ONU. »

 

Les trois réclamations invitent tout d’abord les Nations Unies à adopter des actions en vue de remédier à la situation de l’exclusion des Taïwanais du système onusien, ensuite, à reconsidérer l’interdiction aux Taïwanais de se rendre aux espaces onusiens ou à participer aux réunions et enfin à accepter Taïwan aux programmes des ODD, Objectifs de Développement durable de l’ONU.

 

Par rapport à l’année dernière où 13 alliés ont défendu la cause taiwanaise, cette année, le Burkina Faso et Sainte-Lucie ont démontré leur soutien pour Taïwan. Néanmoins, parmi les 20 alliés taiwanais, en dehors du Vatican, les quatre autres pays qui n’ont pas évoqué le sujet taiwanais se trouvent tous en Amérique latine, à savoir le Guatémala, le Honduras, la République dominicaine et le Salvador.