Le département du Trésor américain retire Taïwan de sa liste d’observation

23

Au mois d’avril de cette année, le département du Trésor américain a produit un rapport sur les politiques de change des partenaires majeurs des Etats-Unis. Bien que le rapport n’ait accusé aucune nation de manipuler les devises directement, plusieurs pays ont été classés dans une liste d’observation, comprenant Taïwan, la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Allemagne, la Suisse et d’autres pays.

 

Le 17 octobre heure locale, le département du Trésor a publié un nouveau rapport dans lequel la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Allemagne et la Suisse faisaient toujours partie de la liste en question. Taïwan a de son côté été retirée de celle-ci. Aujourd’hui, le vice-gouverneur de la banque centrale de Taïwan Yang Chin-lung [楊金龍] a déclaré devant les membres du Parlement qu’après avoir été classée dans la liste d’obversation en avril, Taïwan avait maintenu un contact continu avec le département du Trésor américain avec de bons résultats. Il a en outre précisé que le Nouveau Dollar Taïwanais (NTD) est déterminé par l’offre et la demande du marché et donc peu soumis aux interventions de la banque centrale. Ce système est dit flottant.

 

Yang Chin-lung a déclaré à ce propos : « Nous n’avons pas dit que le marché était complètement libre, le système du Nouveau Dollar Taïwanais est un système de taux de change flottant partiellement supervisé. Mais bien évidemment, s’il y a un désordre dans le marché avec d’importantes fluctuations qui font que la monnaie s’apprécie ou se déprécie continuellement, alors nous avons l’obligation de vérifier s’il y a ou non des spéculateurs. » Selon ce dernier, le retrait du nom de Taïwan de cette liste d’obversation est une bonne chose puisqu’elle aurait pu à terme avoir des conséquences néfastes sur le commerce entre les deux pays avec par exemple la mise en place de taxes.