Le gouvernement réitère ses six déterminations dans le traitement des relations interdétroit

31

Dernièrement, lors du congrès national du parti communiste chinois à Pékin, le président chinois Xi Jinping a prononcé un long discours en tant que « secrétaire général du parti communiste chinois ». En évoquant les relations avec Taiwan, il a souligné l’opposition de Pékin à l’indépendance de Taiwan et rappelé le principe d’une seule Chine et celui de la reconnaissance du consensus interdétroit de 1992, un consensus dont Taiwan a nié l’existence.

 

Aujourd’hui, à Taiwan, au Parlement, le député Yosi Takun (孔文吉), du parti Kuomintang, a demandé au premier minsitre Lai Ching-te (William Lai 賴清德) s’il serait contradictoire de reconnaître en même temps la République de Chine et Taiwan comme un Etat souverain indépendant ? Le Chef du gouvernement a répondu que sur le fait, Taiwan est un Etat souverain indépendant dont l’appellation officielle est « la République de Chine ». De ce fait, « Taiwan est un Etat souverain indépendant » et « la République de Chine est un Etat souverain indépendant » ne sont pas des déclarations contradictoires.

 

Par ailleurs, Lai Ching-te a réitéré la bienveillance du gouvernement taiwanais dans les échanges avec Pékin. « Le gouvernement maintient sa position de défendre la souveraineté de Taiwan. Il est déterminé à préserver la démocratie et la liberté pour sa population et à rendre le pays plus fort sur le plan économique. Il n’a pas changé sa décision de renforcer les échanges interdétroit dans la paix et de défendre le droit de sa population de décider elle-même son avenir. Nous défendons aussi la paix régionale. Ces déterminations ne changeront pas, » a souligné le chef du gouvernement.  

 

Le député de l’opposition appelle le gouvernement à reconnaître le consensus de 1992 à l’occasion du forum marquant les 30 ans de la levée de l’interdiction des échanges interdétroit.