Katharine Chang exhorte l’autre rive à la tolérance

32

La commission ministérielle des affaires continentales a tenu aujourd’hui un séminaire proposant un récapitulatif des échanges commerciaux entre les deux rives ainsi que leurs perspectives futures. A cette occasion, la présidente de la commission Katharine Chang [張小月] a rappelé la politique interdétroit de Taïwan. Elle a expliqué qu’entre 1996 et 2000, les relations commerciales interdétroit opéraient sous un mode de réfrènement et de patience, qu’entre 2001 et 2007, il s’agissait au contraire d’une ouverture dynamique et d’une gestion efficace, puis qu’entre 2008 et 2015, les échanges ont été institutionnalisés grâce à un dialogue régulier.

 

Katharine Chang a ajouté que depuis 2016, la politique met l’accent sur une coopération mutuellement bénéfique. Elle a souligné que bien que ces politiques aient changé au cours du temps, les principes d’ouverture et de coéxistence n’ont jamais changé. Elle a en outre indiqué que depuis janvier jusqu’à septembre de cette année, la valeur des échanges entre les deux rives s’élevait à 99,5 milliards de NTD (2,8 milliards d’euros), soit une augmentation de 18,9% par rapport à la même période de l’année dernière. Ce taux dépasse la croissance des échanges commerciaux avec les autres pays du monde qui était de 14,5%.

 

Selon Chang, ces chiffres indiquent un lien étroit dans les échanges commerciaux entre les deux rives : « Les politiques économiques des deux rives possèdent un certain nombre de valeurs communes comme par exemple le bien-être du peuple, la mise en avant de l’innovation, l’ouverture, l’économie numérique, le développement inclusif etc. Avec un esprit gagnant-gagnant et sous le principe du bénéfice mutuel et de la réciprocité, nous pouvons apprendre l’un de l’autre et coordonner le développement pour élargir et approfondir la coopération entre les deux rives. »