Taiwan s’engage à protéger les droits de l’enfant

68

Le Ministère de la Santé a ouvert aujourd’hui une réunion pour examiner le premier rapport national sur les droits de l’enfant. A cette occasion, cinq experts internationaux engagés depuis longtemps dans la protection des droits de l’enfant ont été invités. Lors de la cérémonie d’ouverture de cette réunion d’évaluation, la présidente Tsai Ing-wen (蔡英文) a indiqué que Taiwan appliquait et respectait les cinq conventions des Nation Unies sur les droits de l’homme de base, ce qui démontre la volonté de Taiwan de coopérer avec la communauté internationale pour protéger les droits de l’homme. Tsai a déclaré que bien que Taiwan ne soit pas membre des Nations Unies, la convention relative aux droits de l’enfant avait été transformée en loi à Taiwan depuis 2014.

La présidente a souligné que c’était le rôle du gouvernement de veiller en priorité aux intérêts et au bien-être des enfants, à ce que les droits des enfants soient respectés et que personne ne pouvait les négliger. Voici sa déclaration : « Par le passé, du temps de la présidence de Ma, Taiwan avait adopté les modalités d’application de la convention des droits de l’enfant. Après l’alternance au pouvoir, nous avons continué à promouvoir activement la protection de ces droits et avons publié le premier rapport national sur la convention des droits de l’enfant. Cela signifie que cette question concerne tout le monde. La société taiwanaise attache beaucoup d’importance à la protection des droits de l’enfant. C’est une tâche importante, que ni le parti au pouvoir ni les partis de l’opposition ne peuvent négliger. C’est la raison pour laquelle le gouvernement continuera d’appliquer la convention qui protège la dignité et les droits des enfants. »

Cette réunion, qui durera cinq jours, va aborder de nombreux sujets, tels que les droits civils et libertés des mineurs, leur environnement familial, leur droit à la santé, au bien-être, à l’éducation, leurs loisirs et leurs activités culturelles.