David Lee fait un rapport sur la situation diplomatique de l’île au Parlement

24

La semaine dernière, il a été annoncé que le Musée du Vatican et un fonds d’investissement industriel culturel de la Chine avaient joint leur force pour promouvoir deux expositions qui ouvriront en même temps au Musée du Vatican et à la Cité interdite de Pékin. Considéré comme un indicateur du rapprochement des liens entre les deux Etats, des voix se sont inquiétées à Taïwan de la santé des relations diplomatique de l’île avec le Saint-Siège. Toutefois, le ministre des Affaires étrangères David lee [李大維] a indiqué aujourd’hui au Parlement être confiant dans les liens diplomatiques entre Taïwan et le Vatican, précisant que l’ambassadeur taïwanais sur place fournissait des rapports quotidiens sur la situation.

 

Le ministre a en revanche indiqué que les liens avec les Palaos, un autre allié diplomatique, avaient été un véritable casse-tête. Pour cet Etat d’Océanie, la principale ressource de touristes est en effet la Chine. David Lee a toutefois souligné que ce facteur n’était pas le seul pris en compte par les Palaos, mais que l’indicateur est pour le moment entre le vert et le jaune, une situation qui selon lui, pourrait s’arranger.

 

Enfin, par rapport aux élections présidentielles du Honduras qui pourraient permettre au parti d’opposition d’accéder au pouvoir, il a indiqué que Taïwan entretenait de bonnes relations avec chacun des partis du pays. « Nous avons bien entendu des contacts et des liens à la fois avec les responsables au pouvoir et avec ceux de l’opposition. Nous tissons des liens d’amitié de manière étendue et nous ne misons pas nos intérêts nationaux juste sur un seul parti. »