Taïwan se donne l’objectif de passer au tout électrique dans les transports d’ici 2040

21

Hier, la municipalité de Kaohsiung a annoncé qu’en raison de la pollution atmosphérique importante en hiver, les transports en commun de la ville seraient gratuits pendant trois mois à compter du 1er décembre avec certaines restrictions d’horaires pour le métro. Cette initiative, financée à hauteur de 210 millions de NTD (5,9 millions d’euros) par le fonds municipal de la pollution de l’air de Kaohsiung, est la première mesure de ce genre à Taïwan pour lutter contre la pollution de l’air.

 

Aujourd’hui, le député Cheng Pao-ching [鄭寶清] a déclaré au Parlement que la France, l’Angleterre, l’Allemagne et d’autres pays européens ont déjà annoncé qu’ils interdiraient la vente de véhicules à combustion et de diesel d’ici 2030 ou 2040. Par ailleurs, la Chine a également déjà prévu des plans pour interdire les véhicules diesel dans plus de 100 villes d’ici 2030. Hier, le Premier ministre taïwanais indiquait qu’il avait prié les ministères des transports et de l’économie de produire un planning pour un passage au tout électrique dans les transports.

 

En réaction à ces propos, le député Cheng Pao-ching a questionné aujourd’hui le ministre des transports Ho Chen-tan [賀陳旦]. Ce dernier s’est toutefois montré évasif sur la question et a indiqué que son ministère et celui de l’économie devaient récolter des données au préalable. Sous l’insistance du législateur, il a ajouté, sans préciser de date exacte, que Taïwan ne serait pas plus lente que les pays industrialisés.