La présidente invite le gouvernement à rester vigilant suite au test missile de Pyongyang

21

La Corée du Nord a tiré un autre missile balistique intercontinental ce matin, attirant les critiques du Palais présidentiel à Taïwan qui a fortement condamné cet acte nuisant à la stabilité dans la région. D’après des rapports médiatiques, le missile en question aurait atteint une altitude de 4475 kilomètres avant de s’abîmer à 950 km du site du lancement dans les eaux de la zone économique exclusive du Japon. D’après un spécialiste occidental, la trajectoire du missile suggère qu’il avait une portée de 13 000 km, soit la plus longue jamais atteinte par un missile testé par la Corée du Nord, qui lui permettrait d’atteindre chacune des principales villes des Etats-Unis.

 

La chef de l’Etat Tsai Ing-wen a demandé aujourd’hui à son gouvernement de suivre rigoureusement l’évolution de la situation. Taïwan continuera de respecter les résolutions de l’ONU et d’appliquer des sanctions contre la Corée du nord afin de maintenir l’ordre et la stabilité a indiqué le Palais présidentiel dans un communiqué.