Le ministre de l’environnement parie sa carrière sur la pollution de l’air

41

Taïwan a connu hier son alerte la plus sévère de la qualité de l’air de cet automne. Le président de la direction ministérielle de l’environnement Lee Ying-yuan (李應元) a tenu aujourd’hui une conférence de presse pour exprimer sa détermination à lutter contre la pollution de l’air.

 

Il a indiqué que le gouvernement a déjà établi un budget de plus de 200 milliards de dollars taiwanais, soit environ 5 milliards 600 millions d’euros, pour remédier à la situation et il est prêt à en assumer sa responsabilité politique si son organisme n’atteint pas les objectifs prévus : « Nous avons déjà établi nos objectifs de réduire de 20% d’ici 2 ans le nombre de jours annuels où l’alerte sévère de pollution de l’air est émise. La réduction doit être de 50% d’ici 4 ans. Ce délai de deux ans arrive le 20 mai prochain. Nous souhaitons que tous les organismes concernés s’adonnent à accomplir cet objectif pendant cette période. Si le 20 mai prochain nous n’atteignons pas nos objectifs de réduction de 20%, je remettrai ma démission au premier ministre pour assumer ma responsabilité politique. »