La Chef de l’Etat se dit vouloir assumer la dernière responsabilité dans l’amendement de la loi fondamentale du travail

21

Dans la nuit d’hier à aujourd’hui, les députés du parti démocrate progressiste au pouvoir ont profité de leur majorité parlementaire pour faire passer les projets d’amendement de la loi fondamentale du travail. L’ensemble des versions d’amendement soulevées est ainsi envoyé à l’instance supérieure pour y être étudié.

 

Si après les négociations, les partis politiques n’atteignent toujours pas de consensus, le Parlement pourrait soumettre le projet d’amendement au vote au plus tôt le 5 janvier prochain. Le premier ministre William Lai (賴清德) qui a largement orchestré cet amendement a insisté de nouveau sur son importance aujourd’hui : « L’amendement en cours relève des dialogues et des coopérations fermes entre la Présidence, le gouvernement et le parti au pouvoir. Nous assumons ensemble la responsabilité des problèmes relatifs à la rigidité du marché de l’emploi depuis un an entraînée par l’amendement de la loi du travail assurant deux jours de repos par semaine. »

 

Tout en insistant sur la protection des droits des travailleurs, le premier ministre entend communiquer davantage avec les associations s’opposant aux amendements actuels. La Présidente de la République Tsai Ing-wen (蔡英文) a indiqué qu’elle respecte l’ensemble des critiques et assumera la dernière responsabilité de cet amendement.