La Défense préfère ne pas réagir aux tentatives d’intimidation de l’armée chinoise

30

Depuis la fin du 19e congrès national du parti communiste chinois à la mi-octobre, l’armée populaire de libération a multiplié ses vols d’entraînement dans les espaces aériens proches de Taiwan. Mercredi 20 décembre, dix-neuf vols de ce type ont été effectués. La Chine a publié quelques vidéos filmées durant l’entraînement, ce qui est qualifié par la Défense de Taiwan du « moyen le moins cher pour mener des propagandes d’intimidation » visant la population sur l’île. Aujourd’hui, au Parlement, le ministre de la Défense Feng Shih-kuan (馮世寬) a déclaré que son ministère a décidé de ne plus dévoiler les informations concernant les entraînements des avions militaires chinois à proximité de Taiwan à moins qu’il s’agisse d’une situation particulière. Selon le ministre, il n’est pas nécessaire de réagir à ces tentatives d’intimidation de la Chine. Pour sa part, le porte-parole de la Défense Chen Chung-chi (陳中吉) a avancé que, puisque les vols des avions chinois dans le Pacifique de l’ouest sont devenus des entraînements réguliers, il est inutile d’y réagir à chaque fois. Il a tenu à souligner que les forces armées taiwanaises n’ont pas changé leurs principes de retenue et de non provocation afin d’éviter des conflits inutiles.