La ligue nationale des femmes a cédé face au ministère de l’intérieur

32

Le ministère de l’intérieur a menacé de dissoudre la ligue nationale des femmes si elle n’acceptait toujours pas de rendre sa gestion transparente. Il a destitué la présidente de l’organisation Cecilia Koo (辜嚴倬雲) et son adjointe Yeh Chin-feng (葉金鳳) pour avoir refusé continuellement la demande du ministère. Sur ordre du ministère, la ligue a procédé à une réélection de sa direction dans un délai de dix jours.

 

Aujourd’hui, la nouvelle présidente Joanna Lei (雷倩) a pris part aux négociations avec le ministère et le comité du traitement des biens mal acquis des partis politiques. A la fin des discussions, les deux parties ont signé un mémorandum selon lequel la ligue fera un don de 34,3 milliards de dollars taiwanais au trésor public afin d’aider le gouvernement à financer les soins de longue durée, les soins pour les retraités militaires, la lutte contre la violence familiale et contre les aggressions sexuelles. Cette somme, soit près de 965 millions d’euros, représente environ 90% des fonds de la ligue. La ligue étant une organisation présumée être rattachée au parti KMT, cet accord prévoit aussi sa dissolution quatre mois après l’entrée en vigueur du mémorandum.

 

Le ministre de l’intérieur Yeh Jiunn-rong (葉俊榮) a souligné : « Ces négociations ont imposé plusieurs conditions, y compris la donation de fonds au trésor public, la transition pro-démocratique et la surveillance publique. Il n’y a pas de partie gagnante ou perdante. C’est un dénouement mutuellement bénéfique. Nous espérons que ce résultat gagnant-gagnant servira comme modèle de justice sociale pour tout Taiwan. »

 

Durant les 67 ans de son existence, la ligue nationale des femmes a été principalement financée par la taxe sur les exportations approuvée par le régime autoritaire des années 1950.