Taïwan avance vers l’ouverture des frontières

2
Hall des arrivées de l’aéroport de Taoyuan (photo CNA)

Le gouvernement a annoncé ce jeudi, au sortir du conseil des ministres, deux étapes d’assouplissement aux frontières en vue d’une ouverture des frontières le 13 octobre. 

Le quota des arrivées sur le territoire sera élargi à 60 000 entrées hebdomadaires à compter du 29 septembre prochain, à partir du quota actuel de 50 000. Les mesures actuelles de trois jours de quarantaine stricte suivis de quatre jours d’autosurveillance de santé restent en vigueur. Le système d’exemption de visa qui était en vigueur avant la pandémie sera entièrement restauré.

Pour la première fois, c’est surtout l’assouplissement le plus attendu – la fin de la quarantaine obligatoire à l’arrivée – qui est sereinement évoqué avec l’horizon du 13 octobre prochain pour une formule de levée de quarantaine sur le mode de 7 jours d’autosurveillance de santé, comme nous le détaille tout de suite le porte-parole Luo Ping-cheng (羅秉成) : « Si tout se déroule comme prévu et reste sous contrôle, nous mettrons en oeuvre la levée de quarantaine pour appliquer le « 0+7 » après deux semaines d’observation, soit à compter du 13 octobre. A partir de la mi-octobre, nous pourrons enclencher la deuxième phase des mesures d’assouplissement sanitaire. »

Le CECC envisage également la fin du test salivaire PCR à l’arrivée et distribuera 4 auto-tests par personne dès la première phase d’ouverture. Le quota à l’arrivée passera à 150 000 entrées hebdomadaires à partir de la mi-octobre. Les groupes de voyage, interdits depuis mars 2020, seront également autorisés tout comme la délivrance de visas touristiques pour se rendre à Taïwan. Par ailleurs, afin d’accueillir le retour des visiteurs, ces derniers seront également autorisés à prendre les transports en commun à partir des aéroports internationaux s’ils ne présentent aucun symptômes. Pour rappel, les sept jours d’autosurveillance de santé devront toujours se dérouler dans les mêmes conditions d’une personne par chambre avec sanitaires indépendants.

Enfin, si le CECC annonce ces étapes vers la fin de la quarantaine obligatoire à l’arrivée à Taïwan, il n’envisage pas en revanche la fin du port du masque à l’heure actuelle. 

Source:RTI
Auteur:La Rédaction
RTI