Chute des investissements taïwanais en Chine

0
Wang Mei-hua, ministre de l’Economie (photo RTI)

Ce matin, alors qu’il participait, en vidéo, à un forum économique organisé par la presse, le vice-Premier ministre Shen Jong-chin (沈榮津) a évoqué le changement stratégique de beaucoup d’entreprises face aux multiples problèmes internationaux, tels que la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis et l’épidémie de Covid-19, mais aussi pour faire face aux contraintes en Chine comme la prolongation du confinement à grande échelle et les fréquentes coupures de courant. Selon le vice-Premier ministre, de plus en plus d’entreprises taïwanaises ferment leurs usines en Chine pour les réimplanter à Taïwan ou dans d’autres pays d’Asie. Les statistiques du gouvernement indiquent que les investissements taïwanais en Chine ont diminué de 47 % durant les six dernières années, passant de 10,97 milliards de dollars américains en 2015 à 5,86 milliards en 2021. Par contre, les investissements aux Etats-Unis, au Vietnam et à Singapour ont respectivement augmenté de 6,2 %, de 6,6 % et de 2,7 %.

De son côté, la ministre de l’Economie Wang Mei-hua (王美花) a souligné l’atout de Taïwan dans un monde très préoccupé par la résilience de la chaîne d’approvisionnement : « Face à un développement économique et politique incertain, nous devons déployer tous nos efforts pour le pays. La résilience que nous démontrons dans la chaîne d’approvisionnement mondiale est l’atout de Taïwan. En fortifiant cette base, nous pourrons encourager les autres pays à coopérer avec Taïwan. »

Selon la ministre, Taïwan a pu devenir un partenaire irremplaçable de grandes enseignes grâce au fait que le pays a réussi à constituer ces dernières décennies des chaînes d’approvisionnement complètes dans plusieurs secteurs, notamment celui des semiconducteurs et des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Source:RTI
Auteur:La Rédaction
RTI