La branche du contrôle corrige le comté de Miaoli pour violation des droits des travailleurs migrants

3
Image d’illustration des travailleurs migrants à Taïwan (Photo CNA)

En juin 2021, un cluster de Covid-19 avait été enregistré dans une usine électronique dans le comté de Miaoli. A l’époque, la collectivité locale avait pris l’initiative d’interdire à l’ensemble des travailleurs migrants du comté de quitter leur dortoir sauf pour se rendre sur leur lieu de travail. Une décision qui a suscité de vives critiques de la part des groupes de protection des droits des travailleurs migrants.

Aujourd’hui, les membres de la branche du contrôle chargé de vérification du travail des organismes publics ont présenté leur rapport concernant cette interdiction. Le rapport indique que si le gouvernement du comté de Miaoli avait annoncé l'ordonnance de l’interdiction de déplacement des travailleurs migrants au motif de la protection de la santé et de la sécurité économique des résidents du comté, cette interdiction était largement discriminatoire envers les travailleurs migrants. 

L’ordonnance à l'origine du traitement différentiel et discriminatoire des travailleurs migrants constitue donc, selon le rapport, une négligence majeure. Les membres du Yuan du contrôle ont précisé que les travailleurs taïwanais de la même usine n’étaient, du reste, pas concernés par cette interdiction. 

Les membres de la branche du contrôle ont ajouté que la décision discriminatoire du comté avait figuré dans le rapport annuel des droits de l’homme de l’ONG Amnesty International et du département d’Etat américain qui avaient indiqué que la décision avait gravement nui aux efforts taïwanais du respect des droits de l’homme.

Source:RTI
Auteur:La Rédaction
RTI