Chen Chien-jen : la panique autour du covid-19 s’atténuera au courant de l’été

4
L’ancien vice président Chen Chien-jen (Photo commission des Taïwanais d’outre-mer)

Le samedi 28 janvier, un entretien entre l’ancien vice-président et épidémiologiste de l’Academia Sinica, Chen Chien-jen (陳建仁) et le journal australien « The Australian » a été publié sur la plateforme en ligne du média.

L’article, qui appelle le vice-président « le gourou taïwanais du Covid-19 » a choisi pour titre : « L’anxiété du Covid sera entièrement terminée d’ici juillet » en citant l’épidémiologiste taïwanais de renom.

Le média « news.com.au » ainsi que de nombreux autres médias ont relayé l’article sur leurs sites.

Chen Chien-jen y est présenté comme un des plus éminents chercheurs et épidémiologiste sur les questions des coronavirus respiratoires, rappelant qu’il avait déjà été surnommé le « héro du SRAS » lors de l’épidémie de 2003.

Les déclarations du professeur, formé à l’institut américain John Hopkins, font suite au plan en six points publié récemment par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) exposant les étapes pour une sortie des mesures de prévention du Covid-19 avant la fin de l’année 2022.

Chen Chien-jen est néanmoins très optimiste et annonce que les pays massivement vaccinés, notamment en Europe, en Amérique du Nord, l’Australie, le Japon ou à Taïwan vont pouvoir désamorcer les mesures de prévention épidémique actuellement mises en place et peu à peu baisser leur niveau d’inquiétude jusqu’à disparaître entre juin et juillet de cette année.

Le professeur a également rappelé l’excellente gestion de Taïwan dans la prévention épidémique, ce qui a permis d’éviter les confinements sévères de grande échelle soit municipaux, soit régionaux, voire nationaux qu’ont connu la plupart des autres pays et notamment l’Australie. Il a également rappelé que ces mesures de restriction sévères provoquaient un sentiment de « lassitude » chez les citoyens les subissants.

Dans l’article, il a conseillé indirectement à la présidente taïwanaise, Tsai Ing-wen (蔡英文) qu’avec le taux de vaccination d’environ 73% (74,62% selon chiffres du CDC taïwanais du 28 janvier) de Taïwanais ayant reçu deux doses actuellement, le gouvernement taïwanais pouvait commencer à assouplir progressivement ses mesures de prévention.

Source:RTI
Auteur:La Rédaction
RTI