Une migrante sans papier arrêtée dans un point de vaccination malgré la promesse du gouvernement de fermer les yeux

4
Campagne de vaccination à Taïwan (Photo CNA)

Dans le but d'augmenter la couverture vaccinale, le gouvernement a encouragé les étrangers sans papiers à se rendre dans un point de vaccination contre le Covid-19, assurant que les autorités fermeraient les yeux et ne procèderaient à aucune arrestation.

Mais le lendemain de l'annonce, une Philippine dont le titre de séjour avait expiré a été arrêtée et emmenée au poste de police alors qu'elle s'était rendue dans un centre de soins de Hsinchu pour recevoir une dose de vaccin contre le Covid-19.

Plusieurs députés ont demandé des précisions hier et exprimé leurs inquiétudes quant à la situation des migrants illégaux désirant se faire vacciner.

La ministre du Travail a assuré aujourd’hui qu'il s'agissait d'un incident isolé et qu'il n'y aurait plus de telles arrestations et « ni questions, ni enquêtes » sur le statut légal des personnes sans papiers se rendant dans un point de vaccination.

L'Agence de la police nationale a déclaré que la personne en question avait été emmenée au poste, interrogée et, après confirmation de son statut par l'Agence nationale de l'immigration, libérée de garde à vue. L'Agence de la police nationale a affirmé que la police locale avait été informée des nouvelles règles et qu'il n'y aurait plus de telles interpellations.

Notons que selon l'Agence nationale de l'immigration, Taïwan doit compter environ 50 000 travailleurs étrangers sans papiers dont plus de 1600 avaient déjà été vaccinés en date de mardi.

Source:RTI
Auteur:La Rédaction
RTI