20 % des cas sévères du Covid-19 font face au risque de trouble anxieux

3
Covid-19 (AFP)

Le service psychiatrique de l’hôpital de l’université nationale de Taïwan a tenu récemment une conférence de presse sur l'impact mental de l'épidémie du Covid-19 sur les patients et le grand public. Selon Chen Yi- min (陳宜民 transcription phonétique), le médecin de l’hôpital de l’université nationale de Taïwan, le virus peut causer des dommages directs au système nerveux central, et la réponse inflammatoire peut également affecter les cellules nerveuses, formant un syndrome COVID-19 aigu au stade avancé.

La dépression, l'anxiété et les troubles cognitifs sont liés à l'inflammation nerveuse, à la diminution des neurotransmetteurs ou aux dommages liés à l’hypoxie provoqués par la thrombose. Les patients peuvent ainsi présenter une dépression, une incapacité à ressentir le bonheur, avoir des pensées négatives ou des idées suicidaires et d'autres symptômes.

Résumant les rapports cliniques taïwanais et à l'étranger, Chen Yi-min a déclaré que dans les 6 mois suivant leur sortie de l'hôpital, les patients souffrant des symptômes sévères liés au Covid-19 peuvent connaître la situation d’anxiété dans 19,2 % des cas, suivi des troubles de psychose 2,8 % et le risque de démence dans 1,7% des cas. Les patients souffrant des symptômes légers peuvent également souffrir d'insomnie, de dépression et de fatigue.

 

Source:RTI
Auteur:La Rédaction
RTI