Les autorités sanitaires veulent retracer l’origine du rebond de l’épidémie de mai à travers 5 000 échantillons sanguins

2
(illustration : AFP)

Taïwan a connu en mai dernier une importante vague de cas de Covid-19, concernant notamment le variant Delta. 

Pour retrouver les anciens cas asymptomatiques inconnus et retracer ainsi l’origine de la transmission et la répartition géographique des cas, les autorités sanitaires s’apprêtent à entreprendre des analyses sérologiques sur 5 000 échantillons prélevés de manière aléatoire à partir de pochettes de sang collectées auprès des donneurs volontaires entre le 25 avril et le 3 juillet de cette année. Des chiffres qui représentent moins de 2 % de la totalité des dons de sang durant la période précise. 

Les résultats des analyses seront exclusivement utilisés dans des études sanitaires et ne seront pas communiqués aux donneurs, même si les résultats des analyses révèlent une infection. Notons que les donneurs qui ne souhaitent pas participer au test sont invités à exprimer leur refus auprès des autorités sanitaires avant le 18 octobre prochain. 

Source:RTI
Auteur:La Rédaction
RTI