Les conditions pour un passage en niveau II de prévention épidémique se précisent

0
Retour progression des Taiwanais dans les rues (photo CNA)

La situation du Covid-19 à Taiwan ces derniers jours devient stable. Avec une moyenne de moins de 20 nouveaux cas quotidiens depuis le 10 juillet dernier, le Centre de commandement de lutte contre les épidémies (CECC) a indiqué qu’un possible retour à un niveau II de prévention épidémique était à l’étude. Pour que cela se réalise, le commandant en chef du CECC, Chen Shih-chung (陳時中) a indiqué que la mise en place du niveau II doit respecter quatre principes : retour progressif à la normale, une planification homogène, une prévention renforcée et une capacité d’adaptions à chaque situation.

Actuellement le taux de cas positifs à Taiwan par cas testés est de 0,06%. Il s’agit d’une progression importante, considérant que ce taux s’élevait à 5,2% à la mi-mai. Plus précisément, parmi les mesures qui resteront en place, les gestes sanitaires ne seront pas négociables a expliqué Chen Shih-chung : le port du masque obligatoire en dehors du domicile, le respect d’une distanciation sociale dans le plus de configurations possibles et se laver les mains régulièrement.

Le Premier ministre Su Tseng-chang (蘇貞昌) a organisé ce matin une grande réunion de consultation pour les mesures de prévention épidémique. Même si la situation a l’air d’être stable avec une légère amélioration à Taiwan, c’est loin d’être le cas à l’étranger. A partir de ces informations, le niveau de vigilance et de réactivité à toute situation doit rester élevé. Le ministère de la Santé a également précisé qu’actuellement les stocks d’équipements de protection médicale étaient largement suffisants. Cela concerne les stocks de masque de protection, de combinaison anti-épidémique ou encore d’alcool de désinfection.

Les lits disponibles pour les malades du Covid-19 sont également en nombre suffisant. Sur les 7 302 lits destinés aux malades du Covid-19, 90,9% sont vacants. En ce qui concerne les centres de quarantaine désignés, 77,7% de leurs chambres sont également prêtes à accueillir de nouveaux arrivants. Cela pourrait être un indice pour des mesures plus clémentes envers les visiteurs arrivant de l’étranger, mais le Premier ministre a rappelé que la situation à l’étranger était encore trop grave pour un assouplissement.

Source:RTI
Auteur:La Rédaction
RTI