Vaccin Covid-19 : Les résidents Français à Taiwan seront pris en charge par le CECC

21
Photo dillustration de vaccin (Photo CNA)

Récemment certains groupes politiques avaient fait part aux Français à l’étranger, dont ceux à Taiwan, que le Ministère français de l’Europe et des Affaires Etrangères avait interrogé les postes consulaires au sujet des politiques de vaccination locales. A partir des informations récoltées, les pays ont été classés en trois catégories.

Catégorie 1 : les pays où les Français peuvent ou pourront bénéficier du dispositif local de vaccination. Ceci concerne une très large majorité des Français inscrits au registre : 84% d’entre eux, dans 97 pays. En Union européenne, la prise en charge ne pose pas problème dès lors que les personnes sont affiliées aux caisses locales.
Catégorie 2 : les pays sans solution de vaccination. Le Ministère a recensé 50 000 Français inscrits au registre dans 41 pays et territoires. Les ambassadeurs doivent formuler des propositions complètes pour permettre aux communautés de bénéficier du vaccin. Il faut que derrière chaque acheminement de vaccin, il y ait ensuite suffisamment de ressources humaines médicales pour procéder aux injections.
Catégorie 3 : les pays où la situation ne permet pas à ce stade de prendre de décision. Il s’agit d’Etats bénéficiant d’un vaccin « non reconnu internationalement » par exemple. La plupart des Français dans ces 57 pays, soit une estimation de 178 000 adultes inscrits au registre, pourraient être placés en catégorie 2 après délibération.

Vendredi dernier le Bureau Français de Taipei (BFT) a ainsi publié sur son site un communiqué sur la situation spécifique à Taiwan. Le BFT a ainsi rappelé que la vaccination des communautés françaises à l’étranger était élaborée sur la base des solutions proposées localement et qu’il n’y a pas de raison pour la France de fournir des vaccins spécifiquement aux ressortissants français.

C’est le cas à Taïwan, où nous bénéficions tous d’une gestion de la crise particulièrement éclairée, et d’un contexte sanitaire d’une exceptionnelle sécurité. Dans ces conditions, la vaccination des Français de Taïwan s’intègre dans le cadre du programme de vaccination annoncé par le Centre de contrôle des épidémies (CECC) ce qui fait de Taiwan un des pays de la catégorie 1.

Pour rappel, l’ordre de priorité des vaccinations d’après le CECC est séparé en 10 catégories pour le moment disponible dans le tableau mis à disposition également sur le site du BFT.

Pour les Français à l’étranger, l’ordre des principaux concernés sont les personnels de bord des vols commerciaux et les marins sur des navires commerciaux internationaux, les diplomates et agents publics exatriés à Taiwan,  les personnes âgées de 65 ans et plus, les personnes à risque et enfin les personnes agées entre 50 et 64 ans.

Les personnes ne disposant pas d’un titre de séjour (ARC ou APRC) font l’objet d’un traitement spécifique en discussion avec les autorités taïwanaises. Il s’agit en particulier des titulaires d’un visa vacances-travail, des volontaires internationaux en entreprises (VIE) et des ressortissants bénéficiant d’un droit de court séjour automatiquement étendu depuis la fermeture des frontières taïwanaises. Le schéma à l’étude est celui d’une vaccination payante pour les personnes relevant de ces catégories, pris en charge dans le cadre de la couverture mutuelle en France de ces personnes. Il sera alors préconisé de se retourner vers son assurance médicale pour en obtenir la prise en charge.

 

Source:RTI
Auteur:La Rédaction
RTI