Le CECC condamne le surachat des vaccins par les grands pays

7
Chen Shih-chung, ministre de la Santé (photo CNA)

Chen Shih-chung (陳時中), le commandant en chef du centre de lutte contre les épidémies (CECC) qui n’a toujours pas indiqué si Taïwan allait recevoir ses vaccins commandés d’ici la fin mars a finalement exprimé son point de vue hier soir sur un plateau de télévision.

Le ministre de la Santé a notamment critiqué le surachat de vaccins pratiqué par certains grands pays. Il a dévoilé que certains pays avaient même acheté une quantité qui représente le quadruple de leur population et que l’OMS et l’ONU n’ont pas la capacité les arrêter. Chen Shih-chung a regretté cette pratique d’un point de vue de prévention épidémique : « Ce que je souhaite exprimer, c’est que le vaccin ne doit pas être vu comme une marchandise. Il faut le considérer comme un matériel de prévention épidémique, c’est-à-dire que chaque pays puisse l’obtenir en cas de besoin et en nombre adéquat. Si à chaque désastre, des personnes s'approvisionnent en masse en raison de la panique, l’insuffisance sera accentuée davantage et la situation n’en sera que plus chaotique. Cela nuit complètement à la lutte commune de tous contre les épidémies. »

Chen Shih-chung salue néanmoins la plateforme COVAS mise en place par l’OMS qui permet à tous les pays d’acheter des vaccins.

Source:RTI
Auteur:La Rédaction
RTI