Le CECC appelle à la vigilance jusqu’au 4 février après la découverte d’un cluster à Taoyuan

4
L’hôpital de Taoyuan (Image : AFP)

Le Centre de commandement de lutte contre les épidémies (CECC) a annoncé qu’aucun nouveau cas de contamination local n’avait été recensé aujourd’hui. 

Le Centre a précisé que les résultats des nouveaux tests des personnes-contacts de l'hôpital de Taoyuan et du quartier étaient tous revenus négatifs. Le CECC continue de lister les personnes-contacts et affirme avoir identifié, pour l’instant, 564 membres du personnel qui ont depuis été placés en quarantaine à l'hôpital pour une période de 14 jours.

Par ailleurs, environ un millier de personnes, comprenant les personnes sorties de l'hôpital ou transférées à un autre hôpital entre le 6 et le 19 janvier, de même que leurs proches, sont suivies par le CECC.

Le ministre de la Santé Chen Shih-chung (陳時中) s’est voulu rassurant sur le « cluster de Taoyuan » en affirmant que ce dernier ne s'était pas étendu davantage. Il a en revanche déclaré que la période d’observation s'étendait jusqu’au 4 février prochain, et qu’il ne devait y avoir aucun relâchement jusqu'à la.

Chen Shih-chung a ajouté qu’il s’agissait plus d’infections sporadiques dans une communauté dues à une importation de cas venus de l’étranger, et conseille d’annuler ou reporter les activités de grande échelle et de réguler les foules dans le quartier. Toutefois selon le ministre, un confinement de la ville ne s’impose pas encore.

Enfin, le ministre a ajouté que deux variants, D614G et L452R, avaient été détectés chez cinq patients relatifs à cet hôpital, mais que leur niveau de contagiosité n'était pas encore établi. Chen Shih-chung a affirmé que le CECC continuerait de prêter une attention toute particulière aux variants en poursuivant activement le séquençage génétique.

Source:RTI
Auteur:La Rédaction
RTI