Covid-19 : des résultats « rassurants » d’une étude de grande échelle sur les anticorps réalisée à Changhua

5
Le directeur du Bureau de la santé publique du comté de Changhua Yeh Yen-po (葉彥伯) (Image : CNA)

Aujourd’hui ont été rendus publics les résultats d’une étude de grande échelle visant notamment à déterminer le taux de contamination de groupes à haut risque de contamination au Covid-19. Quatre groupes de personnes sont concernés par cette étude : des cas confirmés pendant la période de février et mars à Changhua, des personnes-contacts des cas confirmés, des personnes en quarantaine à domicile et des membres du personnel médical.

L’étude s’est intéressée à la concentration d’anticorps dans le sang de 4 841 personnes à haut-risque dans le comté de Changhua, qui a recensé le premier cas du Covid-19 de contamination locale et le premier décès, en faisant la première étude scientifique de ce genre à Taïwan.

Selon le directeur du Bureau de la santé publique du comté de Changhua Yeh Yen-po (葉彥伯), les 18 personnes testées positives au virus présentent toujours des anticorps dans leur sang plus de 100 jours après leur contamination, une information intéressante pour le développement et l’utilisation des vaccins.

Yeh Yen-po (葉彥伯) a également commenté les résultats de l'étude auprès du reste des trois groupes, des résultats « rassurants » selon lui, et a demandé à la population de ne pas s'inquiéter : « Cette étude se concentre sur les mois de février et mars et s'intéresse à des personnes-contacts de personnes testées positives mais aussi à des personnes placées en quarantaine à domicile et à des membres du personnel médical, ce à une période de pic, ou le risque de contamination était élevé. Les résultats montrent que le taux de cas positifs d’anticorps est très faible : à peine 8,3 pour 10 000 personnes (soit 0,083 %). Il faut insister sur le fait que si parmi les personnes à risque, le taux de contamination est si faible, le risque de contamination communautaire est donc très faible. Que la population soit donc rassurée : le pays est sûr, le risque de cluster est extrêmement faible et il n’y a pas non plus besoin de faire passer des tests d’anticorps à l’ensemble de la population. »

Yeh Yen-po a enfin insisté sur le fait que le comté de Changhua était desormais tout à fait sûr sur le plan sanitaire, au même titre que le reste du pays.

Source:RTI
Auteur:La Rédaction
RTI