Le Somaliland rejette la proposition de Pékin et maintient son renforcement des liens avec Taiwan

605
Ministre des Affaires étrangères Joseph Wu en conférence de presse consacrée aux relations Taiwan-Somaliland (photo RTI)

Écouter

Le gouvernement du Somaliland a fait savoir que le président Muse Bihi Abdi qui a rencontré la délégation chinoise, avait donné une fin de non recevoir à la proposition chinoise d’aide substantielle au développement. Une aide bien évidemment conditionnée et donc valable seulement si le Somaliland revenait sur sa décision de se rapprocher de Taipei et actait une rupture de tous les échanges en cours ou envisagés.

En réalité, l’ambassadeur chinois en poste en Somalie était arrivé à Hargeisa le 1er août pour rencontrer le président Bihi qui refusait de le recevoir suite à sa première approche politiquement « agressive ». Du coup, la Chine a envoyé une délégation diplomatique pour renforcer sa présence et tenter une rencontre avec le président Bihi qui a finalement accepté de rencontrer la délégation chinoise.
Selon des sources gouvernementales du Somaliland, une série de réunions qui ont duré plusieurs heures ont eu lieu à plusieurs échelons et la délégation chinoise a présenté un programme complet de développement du Somaliland comprenant des infrastructures routières et aéroportuaires et la création d’un bureau de liaison au Somaliland. Un programme plus qu’alléchant à cela prêt que le Somaliland devait s’engager à arrêter le développement des relations bilatérales avec Taiwan, avec effet immédiat, ce que le pays a refusé de faire en signifiant à la délégation chinoise qu’il comptait au contraire poursuivre et approfondir ses relations avec Taiwan.

Détails à retrouver dans le décryptage de la rédaction.