Les chalutiers chinois se multiplient dans les eaux taiwanaises

51
Les garde-côtes interceptant un chalutier chinois (archives des Garde-côtes)

Alors que la Chine applique le moratoire de la pêche dans ses eaux au sud et aux sud-est de mai à août, beaucoup de bateaux chinois opèrent illégalement dans les eaux taiwanaises depuis le début de cette période.

Ainsi le 24 juillet dernier, vers minuit, les garde-côtes ont intercepté un navire chinois à 9 miles nautiques de l’îlot taiwanais de Dongsha (Pratas), situé en mer de Chine méridionale, soit à environ 35 heures de navigation depuis l’île de Taiwan. Le chalutier qui venait de pêcher 500 kilos d’anguilles dans la zone a dû remettre ces poissons à l’eau sous l’odre des agents. Les dix-huit membres de l’équipage et leur bateau ont été ramenés à l’île de Taiwan après un dépistage négatif de Covid-19.

Selon ces les garde-côtes, depuis 2017, ce sont pas moins de 70 chalutiers chinois interceptés dans les eaux taiwanaises chaque année, alors qu’un millier d’autres sont repoussés en dehors. Ce qui inquiète davantage les autorités est le fait que beaucoup de bateaux chinois pêchent avec des chaluts de fond, menaçant sérieusement la survie des coraux.