Le nombre de patients utilisant les nouveaux médicaments contre l’hépatite C inférieur aux prévisions

17
Despistage de l'éphatite C ; Facebook : Ministère de la Santé

Depuis 2017, le régime national d’assurance maladie taiwanais (NHI) subventionne de nouveaux traitements contre l’hépatite C, avec cette année un quota estimé de 50 000 patients. Cependant, la NHI a déclaré aujourd’hui qu’au mois de juillet, la moitié des estimations n’a pas encore été atteinte.

Huang Chao-chieh (黃兆杰), chef adjoint de la section des examens médicaux et des médicaments de la NHI a souligné que 20 000 patients pouvaient être traitées avec les nouveaux médicaments, que 85 000 personnes attendaient le test de dépistage du virus, et que 20 000 personnes attendaient le dépistage des anticorps. Les autorités de santé estiment donc à 120 000 le nombre de patients potentiels qui pourraient être infectés mais qui n’ont pas reçu de traitement. Huang Chao-chieh a déclaré : « A partir de 2017, plus de 9 000 personnes ont été traitées, environ 18 000 personnes en 2018, environ 45 800 personnes l’année dernière, et cette année, j’espère traiter plus de 50 000 personnes, mais en juillet, je ne pense pas que les données aient atteint la moitié. »

Ces dernières années, la NHI a introduit un nouveau médicament oral contre l’hépatite C, et a constaté que le taux moyen de guérison était de 98,1 %, ce qui signifie que presque tous les patients qui ont reçu un traitement complet ont été traités avec succès. Afin d’atteindre l’objectif national d’élimination de l’hépatite C d’ici 2025, la NHI communique et encourage au dépistage pour inciter les patients à recevoir les nouveaux traitements. Des données médicales, telles que les données des examens de santé, les rapports de tests et les dossiers médicaux ont été mobilisées pour identifier 120 000 patients potentiels.