Taiwan devant la France et l’Allemagne en termes de maturité pour les véhicules autonomes selon KPMG

119
Bus autonome à l'essai à Taipei (Photo CNA)

Le siège de KPMG vient de publier un rapport sur la maturité de différents pays dans le lancement des véhicules autonomes de 2020.
KPMG, un réseau mondial de cabinets de membres indépendants offrant des services d’audit, de fiscalité et de conseil, évalue le degré de préparation de 30 pays dans le domaine de 26. Les évaluations s’effectuent selon quatre grands indices : la politique et la législation, la technologie et l’innovation, les infrastructures ainsi que l’acceptation par les consommateurs. Dans ces quatre domaines, 28 sous-indices sont utilisés pour déterminer les classements.

Taiwan qui participe pour la première fois à ce classement est classé au 13e rang derrière Singapour, les Pays-Bas ou la Norvège mais devant l’Allemagne, l’Australie et la France.

Steven Chen (陳文正), un responsable de KPMG Taiwan, a indiqué que le groupe a indiqué sur son site qu’en décembre 2018, le Parlement taiwanais a adopté la loi sur l’expérimentation innovante de la technologie des véhicules autonome qui a établi un cadre pour tester les véhicules autonomes routiers ainsi que les drones ou les bateaux autonomes. A la suite de cette loi, le gouvernement et les collectivités locales ont développé des zones de tests de véhicules sans pilote. La ville de Taipei a par exemple lancé le test de bus autonome sur la voie des bus dans le quartier Xinyi en mai 2020.