Taiwan traitera la question des visas avec Hong Kong sur la base de réciprocité

157
Bureau culturel et économique de Taipei à Hong Kong (source Wikipedia)

Tout récemment, le représentant taiwanais à Hong Kong et un autre agent de son bureau ont dû quitter Hong Kong faute d’avoir obtenu une autorisation de travail.
Les médias hongkongais ont également révélé que deux agents du Bureau hongkongais à Taipei se sont récemment retirés de Taiwan, n’ayant pas obtenu de prolongation de leur visa.

Même si la commission ministérielle des affaires continentales refuse toujours de commenter le reportage des médias hongkongais, le vice-président de la commission Chiu Chui-cheng (邱垂正) a précisé que Taiwan traitait ce dossier selon le principe de réciprocité : « Je demande ici fermement aux autorités hongkongaises de traiter rapidement la question de visa de nos représentants à Hong Kong. Taiwan agira selon le principe d’égalité et de réciprocité. Si la partie hongkongaise continue à interférer inutilement dans le fonctionnement de notre représentation, nous élaborerons également un plan de réponse le moment venu. »

Quant à une éventuelle fermeture de bureau de représentation à Hong Kong, Chiu Chui-cheng a indiqué que Taiwan fournirait tous les efforts nécessaires jusqu’au bout mais refuserait de se plier à des restrictions supplémentaires ou irrationnelles. Selon les médias, le représentant taiwanais à Hong Kong s’est vu refuser une prolongation de son visa de travail parce qu’il avait refusé de signer un affidavit du « principe d’une seule Chine. »

Le Premier ministre Su Tseng-chang (蘇貞昌) a réagi aujourd’hui à ce sujet : « Maintenant, même nos représentants à Hong Kong doivent signer une déclaration concernant le principe d’une seule Chine. Tout ce qui va à l’encontre de notre fonctionnement relève d’un changement. Sur la base de réciprocité et le respect de la dignité nationale, nous adopterons des contre-mesures. »