Inauguration du centre d’urgence vétérinaire pour animaux sauvages de l’est taiwanais

72
Pangolin (twitter de la WJC)

A Taiwan, il y a pour l’instant 3 principaux centres vétérinaires d’urgence pour les animaux sauvages un au nord, un au centre et un au sud. Un dernier se trouve sur les iles Kinmen. Il manquait jusqu’à présent un centre dans l’est là où pourtant la vie sauvage est la plus animée sur le territoire taiwanais. C’est pour cette raison que le bureau des affaires forestières a lancé la construction du centre d’urgence vétérinaire pour animaux sauvages de l’est en 2018. Cette construction qui vient d’être terminée permettra de soigner en priorité les pangolins et les ours noirs de Taiwan dont les blessures sont rapportées de plus en plus, ces dernières années, par les Taiwanais vivant dans la région. Ce centre a été construit avec un financement essentiellement privé.

Le directeur du bureau, Lin Hwa-Ching (林華慶), a expliqué ce lundi pourquoi ce centre n’est pas uniquement financé par le gouvernement : « Dans le passé, le travail de préservation du gouvernement, en particulier pour les refuges et le sauvetage, était financé en grande partie par le gouvernement. Mais dans les pays dont la préservation est plus élaborée, les citoyens aiment avoir un sentiment de participation, une opportunité de participer. Le programme WildOne qui fait des levées de fonds avec l’aide de la jeunesse offre l’opportunité aux gens intéressés de pouvoir participer. »

Lin Hwa-ching a expliqué également que les pangolins étaient leurs principaux occupants en raison de l’augmentation de leur nombre. Une autre raison sont les attaques de chiens errants, pour lesquels le directeur demande aux habitants locaux de s’abstenir de les nourrir pour rétablir un meilleur équilibre naturel et augmenter les chances de survie des animaux sauvages.