Menacé de sanctions par Pékin, Lockheed Martin réaffirme ses coopérations avec le gouvernement américain

28
missiles Patriote fabriqués par Lockheed Martin (CNA archives)

A l’annonce d’une nouvelle vente importante de missiles à Taiwan par le Département d’Etat américain, Pékin a réagi hier en menaçant de sanctions contre le fabricant d’armement concerné, Lockheed Martin, sans détailler pourtant leur nature. Aujourd’hui, la société américaine s’est exprimée sur le sujet, réaffirmant ses coopération continues avec le gouvernement américain. Plusieurs analystes taiwanais des affaires militaires interrogés par les médias estiment toutefois que les sanctions chinoises n’auraient aucun effet réel sur la société américaine en raison du fait que cette dernière a totalement mis fin à ses échanges avec la Chine suite au massacre sur la place de Tian’anmen en 1989.