Le premier bus autonome de Taiwan lance ses services publics en route

72
Tsai Ing-wen teste un bus autonome en 2017 (Image : CNA)

L’Automotive Research and Testing Center (ARTC) a officiellement lancé ce 15 juillet dans le comté de Changhua, dans le centre-ouest, son tout premier bus autonome. Ce véhicule est le premier de son genre à décrocher une plaque d’immatriculation pour proposer ses services au public.

Pour commencer, il circulera au sein du parc industriel de Changbin (彰濱) entre les différentes usines ouvertes aux touristes. Il peut accueillir jusqu’à quinze personnes, y compris un agent de sécurité, conformément aux réglementations sur la gestion des bus autonomes. Si son circuit ne s’étend pour le moment que sur 12,6 km, selon le vice ministre de l’Economie Lin Chuan-neng (林全能), il représente déjà la plus longue distance du monde pour les services publics d’un bus autonome. Un rallongement est envisagé pour intégrer, dans le futur, des arrêts dans le centre-ville ainsi que dans les établissements scolaires.

Le vice-ministre s’est félicité du fait que plus de 90% des composantes du bus sont de fabrication locale, ainsi que l’ensemble du système de contrôle. Si le coût de ce premier bus s’élève à 40 millions de dollars taiwanais (1 200 000 €), d’après le centre ARTC, il devrait être ramené à seulement un quart grâce à sa production en série. Selon les chercheurs impliqués dans le projet, le bus est le fruit de recherches intégrant de très nombreuses technologies liées à la 5G et jouera le rôle de locomotive du secteur de bus autonome du pays.