Une association appelle à renforcer les efforts de sensibilisation des mineurs à la protection des données personnelles sur internet

20
(Image : archive CNA)

L’association de protection des mineurs Child Welfare League Foundation a partagé les résultats d’une récente étude sur la sécurité et de la vie privée sur internet, une étude menée sur un groupe de 1321 jeunes taiwanais entre 11 et 15 ans.

L’étude montre notamment que 45,5 % des interrogés avaient déjà partagé leur photo sur internet avec un inconnu, tandis que 39,7 % ont révélé le nom de leur école ou de leur classe, et 27,7 % leur géolocalisation.

Par ailleurs, 46,5 % des interrogés s’étaient déjà vus proposer d’entamer une relation avec un personne jamais rencontrée via les réseaux sociaux, tandis que 25,1 % avaient déjà partagé des photos ou vidéos intimes.

L’association s’est dite alarmée par les résultats, qui souligne selon elle une prise de conscience insuffisante des risques liés au partage des données personnelles sur internet. Un risque amplifié par le temps passé sur internet : l’étude montre en effet qu’en 6 ans, le temps passé en ligne par les mineurs a doublé, pour atteindre une moyenne de 27,2 heures par semaine.

La Fondation exhorte les parents à communiquer davantage avec leur(s) enfant(s) sur les dangers liés au partage des données personnelles, et à les encourager à chercher de l’aide en cas de problème.

Il existe à Taiwan deux lignes spéciales à disposition des victimes de diffusion non consensuelle d’images intimes : le 0800 001 769 et le 0800 003 123. L’Institute of Watch Internet Network peut également être contacté au 0225 775 118, ou sur le site http://www.web885.org.tw.