Première reproduction réussie des « grenouilles à flèche empoisonnée »

224
grenouilles à flèche empoisonnée flammes (Zoo de Taipei)

Le zoo de Taipei a annoncé cette semaine avoir réussi pour la première fois à reproduire des dendrobates flammes, plus connues sous le nom de grenouilles à flèche empoisonnée. Les « grenouilles à flèche empoisonnée flammes » sont originaires des forêts tropicales du centre de Pérou. Le zoo de Taipei en avait introduit deux couples en août dernier dont l’un a pondu à dix reprises et la ponte de cette fois-ci comptait trois œufs fécondés. Le zoo a ainsi procédé à une éclosion artificielle.

Selon le zoo de Taipei, les têtards des grenouilles à flèche empoisonnée sont d’abord de couleur marron avant d’avoir une tête rouge. La période de la phase des têtards est de 3 mois environ avant de devenir un bébé grenouille à flèche empoisonnée de couleur vive, rouge au niveau de la tête, qui ne mesure guère plus d’1 cm. A taille adulte, les grenouilles à flèche empoisonnée flammes restent minuscules puisqu’elles mesurent à peine 2 cm.

Grenouilles à flèche empoisonnée flammes (Zoo de Taipei)

Le zoo de Taipei a indiqué qu’à la différence des grenouilles de Taiwan qui sont nocturnes, les « grenouilles à flèche empoisonnée flammes » sont diurnes et sont généralement toxiques. Le porte-parole du zoo Tsao Hsien-Shao (曹先紹) a indiqué que ces grenouilles étant nourries avec des mouches de fruits, elles ne sont plus toxiques. Il a précisé que même si ces « grenouilles à flèche empoisonnée flammes » sont de taille particulièrement petite, elles ont une capacité de sauter impressionnante qui complique le vie du personnel qui doit ouvrir leur cage pour les nourrir.

Compte tenu du motif de ces grenouilles notamment les deux traits épais et noirs au niveau de la tête, les Taiwanais aiment surnommer ces grenouilles flammes « crayon Shin-chan » du nom du personnage de la célèbre bande dessinée japonaise qui a des gros sourcils épais.